Christophe Colomb a visé juste. Quel nom aurait pu mieux convenir pour ce pays ? Le Costa Rica, la côte riche. Même si à l’origine ce nom lui fut attribué en raison des nombreux bijoux d’or que portaient les indigènes sur eux, on sait ces années-ci que la vraie richesse se situe ailleurs… Des paysages sublimes ornés de nombreux volcans, une faune exceptionnelle et une flore abondante qui reflètent une biodiversité surréaliste, des plages à couper le souffle, une capitale au cœur des traditions et des habitants pacifiques fiers de leur pays et de leur café : le Costa Rica a tout ce qu’il faut pour satisfaire le million de touristes, qui chaque année, privilégie l’écotourisme et répond à cet appel unique de la nature. Ouvrez grand vos yeux et vos oreilles.

Ses fascinants volcans

VolcanArenal-CostaRica

La position géographique du pays et sa topologie favorisent une biodiversité hors du commun. Ce tout petit coin du monde blotti au cœur de deux océans, entre trois cordillères, près d’une dizaine de volcans, arrosé d’une saison des pluies favorable, bénéficie de plus de 6 % de la biodiversité mondiale malgré le 0,3 % du territoire qu’il occupe sur la planète. C’est tout dire de sa richesse écologique. Sur ce mince territoire, les multiples biotopes qui en découlent font du Costa Rica un endroit unique. Nulle part au monde on ne peut se vanter d’une telle biodiversité. Des plaines côtières aux abords volcaniques en passant par les montagnes et les forêts tropicales, vous aurez vite compris que les plus beaux musées du Costa Rica sont les parcs nationaux et que tous les sentiers mènent à des coins de paradis. Bien sûr les volcans font partie de ces bijoux. Ils sont bien présents dans le paysage avec des lacs teintés du bleu au vert, selon l’acidité de l’eau, dans les creux des cratères de trois d’entre eux. L’Irazú, le plus haut avec ses 3432 mètres d’altitude, impressionne avec son paysage lunaire. Ailleurs, des coulées de lave, des rivières et des cascades d’eau chaude nous rappellent la proximité de ces montagnes jadis en feu.

➡ Découvrez le Costa Rica en voyage de groupe organisé et accompagné

La jungle et sa flore luxuriante

homme-CostaRica

Le Costa Rica est le pays de l’or vert. La jungle, cette forêt tropicale aux airs de petite Amazonie, est sauvegardée à l’intérieur de 34 parcs nationaux et zones protégées qui couvrent le tiers du territoire. Pendant la saison des pluies, ces dernières font si bien leur devoir, que ce milieu humide, enorgueilli de cascades spectaculaires, regorge de plus de 1500 espèces d’orchidées qui nichent sur les troncs de 1300 espèces d’arbres. Certains sont plus caractéristiques que d’autres comme le ceibo haut de 70 mètres qui est paré de magnifiques fleurs rouge sang ou bien le guanacaste au large déploiement en forme de parapluie ou encore l’étonnant figuier étrangleur. Des fougères, lichens et mousses tapissent le sol contournant d’immenses arbres de tout acabit, le tout enguirlandé d’incalculables lianes. Au cours d’une randonnée, entre les ponts suspendus et les innombrables cascades, impossible de manquer dans toute cette végétation luxuriante les innombrables fleurs exotiques ; héliconies, bromélies, passiflores et j’en passe… Et c’est sans compter les oiseaux du paradis qui sont aussi, un vrai paradis pour les oiseaux.

Sa faune diverse et colorée

Rainette-CostaRica

Puisque l’on parle oiseaux, les premiers qui vous surprendront sont les colibris. Ils sont aussi abondants que colorés et font un écho magnifique à toute la diversité de couleurs florales dans lesquelles ils s’agitent en un ballet poétique infini. On ne se lasse pas d’observer ces petits rapides (80 battements d’ailes à la seconde) avec leurs becs si fins qui aspirent tout le nectar qu’ils trouvent. Mais ces minuscules oiseaux ne sont qu’une variété parmi plus de 915 espèces (c’est plus que les États-Unis et le Canada réunis). Vous pourrez observer l’iconique quetzal qualifié de plus bel oiseau au monde et le resplendissant toucan avec son énorme bec coloré et son pelage noir de jais qui s’apparente à du velours… De quoi plaire aux ornithologues les plus avertis.

L’espèce animale se distingue non seulement par ses multiples espèces endémiques, mais également en raison des multiples espèces protégées en voie de disparition. Il faut voir les rainettes aux yeux rouges, les paresseux, les capucins ces petits malins, des tapirs, des basilisks ces petits lézards qui marchent sur l’eau, etc., etc. Ces petites bêtes vivent si bien en harmonie avec la nature qu’il faut être vigilant afin de les repérer.

Ses plages attirantes

Tortue-Plage-CostaRica

Ses plages attirent les tortues de mer qui en font leur lieu privilégié. Sur les sept espèces qui existent dans le monde, on en retrouve six au Costa Rica. Vous aurez l’occasion de voir tout ce qui est mis en œuvre pour les protéger. Mais il n’y a pas que les tortues qui seront attirées par les plages. Prenez le temps de les visiter puisque le littoral est une pure merveille. Bordé par l’océan Pacifique d’une part et par la mer des Caraïbes de l’autre, le pays dispose de plages recouvertes de sable blanc ou noir selon la proximité des volcans. Elles sont aussi nombreuses que magnifiques. Une multitude d’activités nautiques peuvent y être pratiquées en toute sécurité. Surf, plongée, marche sur des langues de sable sauvages, farniente sous les cocotiers, tout est possible. Une courte marche à travers la jungle pourrait même vous mener vers de superbes criques isolées, de quoi rêver.

Le café, l’Or noir du Costa Rica

CultureCafe-CostaRica

Bien qu’aujourd’hui le tourisme écologique soit la principale source de son activité économique, la culture de l’Or noir du Costa Rica relève presque du miracle. Mise de l’avant au premier plan, la culture du café a permis à tout un peuple de se relever de guerres, de maladies et d’une dépression économique. Dans une structure de coopérative agricole, elle fait la fierté de tout un peuple. Sa culture presque entièrement biologique, incluant la cueillette à la main, se démarque des grandes multinationales. On parle d’un café d’exception et les amateurs de café seront servis. Le Costa Rica est à mon avis le seul endroit au monde où boire un café, peu importe le lieu et même dans un verre de polystyrène, procure une expérience divine. D’autant plus que la culture de ce café unique relève de toute la résilience d’un peuple. C’est sa mémoire collective que l’on soutient à chaque gorgée que l’on savoure.

San José, sa capitale

CostaRica-SanJose

San José est la seule ville de cet ampleur dans le pays. Avec son million d’habitants, elle est aussi la plus peuplée. Elle possède un certain charme même si elle n’étale pas toutes les beautés que l’on retrouve dans la nature environnante. On perçoit l’héritage de la culture coloniale espagnole dans l’architecture de certains bâtiments et le théâtre national est l’un des sites les plus emblématiques de la ville. Le Musée de l’or précolombien expose de nombreuses pièces illustrant tout ce que l’on a pu faire avec le précieux métal de la période précolombienne à la conquête espagnole. Colomb l’avait remarqué n’est-ce pas ? Ce qui fait la valeur de cette ville, c’est qu’elle est située en plein centre du pays. Ce qui favorise la proximité de tous les bords de mer, plages, parcs, forêts et volcans. Seul petit bémol, des routes qui ne sont pas toujours aisément carrossables. Mais puisque la perfection n’existe pas, il faut bien lui trouver un petit défaut à ce pays. N’est-ce pas ?

Les « ticos », ses habitants fiers de leur biodiversité

homme-cheval-costa-rica

Le rapport mondial sur le bonheur place le Costa Rica très haut dans le palmarès, douzième pays au monde. La nature est la première richesse que les ticos, les habitants du Costa Rica, s’efforcent ardemment de protéger. C’est un peuple pacifique qui a fait le choix d’éliminer son armée. Une stabilité politique et sociale qui lui a valu le surnom ; Suisse de l’Amérique centrale.

En 1963, il crée la première Réserve naturelle qui a permis d’éviter la déforestation. Il a été aussi le premier pays au monde à se doter d’un plan de décarbonisation (on vise zéro émission de carbone en 2050). Dans la baie de Nicoya, on retrouve l’espérance de vie parmi l’une des plus grandes au monde. Mais ils ne vivent pas que vieux… ils le font en santé. Peut-être est-ce dû à une alimentation produite localement sans produits chimiques. Peut-être est-ce le résultat d’une vie tranquille. Peut-être est-ce dû au transport automobile limité et au style de vie plus modeste, « branché » sur la nature. Peut-être est-ce dû à leurs valeurs d’entraide et de générosité. Quoi qu’il en soit, on aurait intérêt à s’en inspirer. Ils se sont donné un objectif ; celui d’accroitre la responsabilité des habitants et de sensibiliser la population mondiale à préserver la biodiversité.

Des paysages sublimes, une faune et une flore exceptionnelles sous le couvert d’une biodiversité hors du commun, des plages à couper le souffle, le Costa Rica n’est pas recherché pour son architecture, son art ou ses monuments. Il l’est pour l’émerveillement que nous procure son incomparable monde vivant. Et puisque sa politique de conservation de la nature s’associe à son développement économique écologique, cela fait de lui un endroit unique au monde. La « Pura Vida » (qui veut dire « profitez des richesses qu’offre la vie ») n’est pas qu’un mot de salutation ou une maxime, c’est une expérience de vie. À vous de la vivre !

 

                                                                          Image à cliquer pour découvrir les circuits Traditours

 

Découverte, Amérique, À propos d'une destination, Circuits

4 façons de découvrir la Belgique
9 splendeurs d'Espagne
Manon Pelletier W.

Écrit par Manon Pelletier W.

Après avoir accompagné des gens pendant plus de 40 ans dans différents domaines, un nouveau chapitre s’est ouvert à moi chez Traditours en mai 2017. Depuis, c’est avec un dynamisme et une passion débordante que j’accompagne les groupes dans les différents circuits et croisières. Chaque voyage est pour moi une occasion unique de rencontrer des gens uniques.

Vous pourriez aimer...

Tokyo au Japon
La rédaction du Blogue du voyageur 1 avril 2022

6 visites incontournables d’un voyage à Tokyo au Japon

Faire un voyage au Japon, c’est voguer constamment entre tradition et modernité. Cette dualité est notamment très présente à Tokyo, ce qui fait de la..

Australie route
La rédaction du Blogue du voyageur 8 avril 2022

5 expériences extraordinaires à vivre en Australie

Longues plages de sable blanc, désert de terre rouge, forêt tropicale, villes modernes et soleil omniprésent… L’Australie est une île aux paysages et..

La rédaction du Blogue du voyageur 10 août 2022

Où partir au soleil cet hiver ?

Vous rêvez d’échapper aux températures glaciales et de faire le plein de soleil cet hiver ? Nous vous avons préparé une liste des meilleures..