Quel que soit le pays visité, la découverte des traditions culinaires occupe souvent une place importante dans un voyage. En Égypte, vous goûterez une cuisine méditerranéenne qui mélange des influences libanaises, turques, grecques et syriennes puisque les saveurs locales se sont enrichies au contact des différents peuples qui ont tour à tour marqué son histoire. Prenez plaisir à découvrir les plats typiques de ce pays d'Afrique du Nord mieux connu pour ses pyramides que pour sa gastronomie !

Les mezzés

Voyages-Traditours-Traditions-Culinaires-Egypte-vignes

Le concept du mezzé se définit d’abord comme une façon de servir le repas qui se veut un moment de partage convivial. Que ce soit à la maison ou au restaurant, tous les plats sont mis sur la table et chacun se sert à sa guise. Le terme mezzé désigne également l'assortiment de plats à partager entre les convives. Aujourd’hui, je vous présente quelques mezzés typiques non seulement de l'Égypte, mais aussi du Moyen-Orient et de certains pays méditerranéens. Vous constaterez que le sésame est à la base de très nombreuses spécialités culinaires de cette région du globe tout comme l’ail et les épices. Chose certaine, vous aurez droit à une explosion de saveurs et de couleurs !

Voyages-Traditours-Traditions-Culinaires-Egypte-hummus

Le tahini, une pâte onctueuse faite de graines de sésame et d’huile d’olive, se retrouve au cœur de plusieurs plats égyptiens. Lorsqu’il est mélangé aux pois chiches, le tahini devient du houmous, tartinade populaire dans plusieurs pays. Lorsqu’il est incorporé à une purée d'aubergines, nous obtenons alors du baba ganoush.

Vous goûterez aussi d’autres mezzés classiques, dont le taboulé qui se compose de persil haché, de boulgour, d'ail et de tomates. C'est le plat national du Liban. Vous retrouverez également au menu un autre mets répandu que vous avez peut-être dégusté lors d'un voyage en Grèce : les feuilles de vigne (dolma) farcies de riz, d’herbes aromatiques, d’épices et parfois de viande, qui sont servies chaudes ou froides selon la saison. Ces mezzés sont toujours accompagnés de l'incontournable pain baladi (pita) préparé à base de farine de blé complet et de levure. Les salades font aussi partie du repas comme la populaire salata baladi composée de tomates, d’oignons et de concombres.

Voyages-Traditours-Traditions-Culinaires-Egypte-taboule

Le foul

Le foul medamès est le mets national de l'Égypte et la nourriture de base d'une grande partie de la population du pays. Le mot foul désigne à la fois le mets et l'ingrédient principal soit la fève, une légumineuse riche en protéines, très nourrissante et peu coûteuse. Petite anecdote : cette grosse fève ressemble à s'y méprendre à la gourgane du Lac-Saint-Jean.

Ce ragoût de fèves se mange surtout à la maison à l’heure du déjeuner, mais il s'agit également d'un plat vedette de la cuisine de rue, plus particulièrement lorsqu’il est servi en sandwich. Les fèves cuites sont assaisonnées d'huile d'olive, de citron ainsi que de cumin, et le tout est accompagné de tomates, d'œufs cuits durs et d'oignons. Avec ces mêmes fèves écrasées en une purée bien relevée, les Égyptiens préparent le ta’ameya, une galette saisie dans l'huile très chaude. C'est l'équivalent du falafel libanais qui lui est préparé avec des pois chiches.

La molokheya et le kochari

La molokheya est une soupe typique de l’Égypte, dont l’ingrédient principal est la corète potagère qui est accompagnée d’ail, de coriandre et de bouillon de poulet. La saveur des feuilles de corète oscille entre l'oseille et les épinards. Vous constaterez que la couleur vert foncé et la consistance épaisse de cette soupe constituent une expérience gustative en soi. Originaire de l’Égypte ancienne, la consommation de ce mets très apprécié était autrefois réservée aux pharaons. Le kochari, quant à lui, est un plat végétarien qui combine riz, lentilles, pois chiches, pâtes alimentaires et oignons frits. Le tout est recouvert d’une sauce tomate et relevé avec un mélange d’épices. Dans la rue, vous reconnaîtrez facilement les vendeurs de kochari avec leurs grandes marmites de cuivre débordantes de riz et de nouilles odorantes.

Les viandes et poissons

Voyages-Traditours-Traditions-Culinaires-Egypte-pates

Les viandes les plus consommées en Égypte sont l'agneau, le poulet et le pigeon farci. Toutes les viandes sont halal; le porc est donc exclu. L'agneau se consomme sous diverses formes, dont le traditionnel kebab qui est populaire partout à travers les pays du Moyen-Orient. Le shawerma à l'agneau ou au poulet, sandwich dans un pain pita, est également très répandu. C’est l’une des inventions de la cuisine ottomane qui a conquis le monde. Compte tenu de la présence de la mer Rouge, de la Méditerranée, du Nil et du lac Nasser, le poisson et les fruits de mer régalent également les locaux comme les visiteurs.

➡ Découvrez 8 sites coups de cœur en Égypte

Les boissons

Voyages-Traditours-Traditions-Culinaires-Egypte-the

Le thé est la boisson nationale de l’Égypte. Vous remarquerez que ce breuvage populaire est servi dans un verre plutôt que dans une tasse. De son côté, le café est préparé à la manière turque. Il est également consommé en grande quantité. Les Égyptiens sont aussi friands de tisanes dont le karkadé qui est une infusion de fleurs d'hibiscus séchées et de sucre. Servi froid, ce breuvage se révèle très désaltérant. Il est possible d’acheter et de consommer des boissons alcoolisées en Égypte sauf pendant le mois du ramadan. Vous trouverez également de bonnes bières locales à déguster après une  journée de visites.

Les desserts

Voyages-Traditours-Traditions-Culinaires-Egypte-dessertParmi les nombreux desserts égyptiens, vous pourrez déguster le très populaire baklava, un feuilleté au miel et aux pistaches. Une autre petite douceur à se mettre sous la dent est le mahalabiya, un pouding au lait parfumé à l’eau de rose qui peut être garni de fruits.

De plats simples et variés aux repas gourmands, vous trouverez en Égypte ce qu’il faut pour satisfaire à la fois votre appétit et votre curiosité. Croyez-moi, vous ne serez pas déçus par cette aventure culinaire !

➡ Découvrez l'Égypte en voyage de groupe organisé et accompagné

 

                                                                              Image à cliquer pour découvrir les circuits Traditours

 

Afrique, Cuisine du monde, À propos d'une destination

Quelle est la différence entre un guide et un accompagnateur de voyage ?
Délicieuses victuailles de France
Yolande Bernard

Écrit par Yolande Bernard

J’ai commencé à parcourir le monde à l’âge de 16 ans dans le cadre d’un échange scolaire dans l’Ouest canadien. J’ai visité plus de 61 pays dont le Pérou à 9 reprises. Depuis mon adolescence, je me passionne pour la langue espagnole et les cultures latinoaméricaines. Le fait de parler l’espagnol me permet d’entrer en contact avec les locaux et de vivre des expériences au cœur des traditions. C’est ce que je préfère en voyage.

Vous pourriez aimer...

Voyage-Afrique-Tanzanie-safari
Lucie Demers 8 mars 2022

Un safari au cœur de l’Afrique de l’Est

Êtes-vous de celles et de ceux qui, tout comme moi, se sont déjà imaginés avec un chapeau d’explorateur, en 4x4 en train de parcourir la savane..

Femme en voyage en Turquie
La rédaction du Blogue du voyageur 29 mars 2022

6 voyages organisés des plus enrichissants

En combinant la présence d’un guide local, un itinéraire ficelé dans les moindres détails et des rencontres mémorables, tous les ingrédients sont..

La rédaction du Blogue du voyageur 19 août 2022

À la découverte de la Tanzanie

Il existe des lieux dont l’évocation réveille immédiatement notre esprit d’enfant. Des destinations qui nous replongent des années en arrière dans..