Les rituels entourant la mort existent partout dans le monde et varient selon les pays, les traditions et la religion. Au Mexique, ce rite s’appelle « el Día de los Muertos », soit la fête des Morts. Célébrée chaque année le 2 novembre, cette fête populaire est l’une des plus importantes du pays. Elle revêt même un caractère festif. Depuis 2008, cette tradition qui se perpétue depuis des siècles est inscrite sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO. Petit tour d’horizon !

 

Une occasion de se retrouver en famille et entre amis

Fete-des-Morts-famille

Pour les Mexicains, la fête des Morts est un événement familial et constitue un témoignage symbolique de la conception que ce peuple a de la mort. Cette fête est la manifestation de la croyance selon laquelle les âmes des défunts reviennent de l’au-delà le 2 novembre pour rendre visite à leurs êtres chers. Les célébrations se déroulent généralement entre le 31 octobre et le 2 novembre. Cette dernière journée étant celle où les familles se rendent au cimetière. Elles s’installent autour de la tombe de leurs proches pour la nettoyer et la décorer de nombreuses fleurs en plus d'allumer des chandelles et même de partager avec le défunt sa boisson et ses mets préférés. Cette rencontre entre les vivants et les morts se déroule dans la bonne humeur. 

 

L’autel et les offrandes

Fete-des-Morts-autel

Les jours qui précèdent le 2 novembre sont consacrés à la préparation minutieuse d’une installation appelée « autel » à l’intérieur de la maison, dans les places publiques et les universités. Chacun y met beaucoup d’efforts afin de créer une véritable œuvre d’art. L’autel comporte plusieurs niveaux symbolisant les différents lieux traversés par l’âme du défunt avant de trouver le repos et chacun des objets constitue une offrande chargée de signification. Parmi les éléments indispensables, on retrouve des chandelles qui symbolisent la lumière qui guide les défunts vers la maison, des objets lui ayant appartenu ainsi que sa photo, le pan de muerto (pain ou brioche préparé spécifiquement pour cette célébration), des guirlandes de papier ajouré, des calaveras (crânes en sucre), des boissons (eau, bière ou tequila), de l’encens de copal, etc. Les deux fleurs indissociables de la fête des Morts sont la Cempasúchil, un genre d’œillet orange vif au parfum prononcé, et la Cresta de gallo (crête de coq), d’un rouge spectaculaire. Une fois l’autel terminé, la famille se rassemble autour de celui-ci pour prier, évoquer des souvenirs et demander à l’esprit du défunt de veiller sur eux. 

   

Une tradition héritée des peuples autochtones 

Fete-des-Mort-cranesCette façon de célébrer les défunts prend ses racines dans les traditions funéraires des Zapotèques, puis des Aztèques. Ce qui signifie qu’elle date de bien longtemps avant l’arrivée des Espagnols au 15e siècle. Au fil du temps, on a assisté à une fusion des croyances autochtones existantes avec les rites catholiques amenés par les Espagnols. La fête des Morts est une tradition encore bien vivante partout au Mexique, mais c’est dans la région du Chiapas qu’elle a su conserver le plus son authenticité. Chez les Tzotzils, au cœur du petit village de San Juan Chamula, son caractère rituel est très bien préservé. Cette fête est également célébrée dans plusieurs pays d’Amérique latine, dont le Guatemala où les Mayas composent plus du tiers de la population. Elle est même célébrée dans certaines villes de la Californie où vivent des millions de Latino-Américains qui perpétuent cette tradition ancestrale. Le célèbre peintre mexicain Diego Rivera a réalisé plusieurs murales sur le thème de la mort, dont l’une s’appelle justement Día de Muertos.  

 

La Toussaint et l’Halloween  

Toussaint-cimetierePartout dans le monde, il existe des similitudes dans la façon de rendre hommage aux personnes décédées. La Toussaint, par exemple, est célébrée dans l’ensemble du Mexique le 1er novembre. Toutefois, elle diffère de la fête des Morts puisqu’il s’agit d’une fête catholique où l'Église célèbre tous les Saints. Quant à l’Halloween, il n’y a aucun rapprochement à faire avec le jour des Morts si ce n’est que pour certains déguisements ou maquillages. 

 

Bref, vous aurez compris qu’il n’y a pas que de belles plages au sable doré au Mexique ! N'hésitez pas à partir à la découverte de la culture mexicaine lors de votre prochain voyage sous le soleil.

 

➡ Découvrez le Mexique en voyage accompagné

 

Image à cliquer pour découvrir les circuits Traditours

 

                     

 

Amérique, Histoire et culture, Mexique

10 escales à ne pas manquer en Méditerranée
Petite histoire de la monnaie et faits intéressants
Yolande Bernard

Écrit par Yolande Bernard

J’ai commencé à parcourir le monde à l’âge de 16 ans dans le cadre d’un échange scolaire dans l’Ouest canadien. J’ai visité plus de 61 pays dont le Pérou à 9 reprises. Depuis mon adolescence, je me passionne pour la langue espagnole et les cultures latinoaméricaines. Le fait de parler l’espagnol me permet d’entrer en contact avec les locaux et de vivre des expériences au cœur des traditions. C’est ce que je préfère en voyage.

Vous pourriez aimer...

Noel-traditions-pays
La rédaction du Blogue du voyageur 6 décembre 2022

Noël à travers le monde

Qu’elle se déroule sous le soleil ou la neige, la fête de Noël représente un moment important pour plusieurs habitants à travers la planète...

La tradition du Poisson d'Avril
La rédaction du Blogue du voyageur 31 mars 2022

La tradition du Poisson d’Avril autour du monde

Tradition largement répandue autour du globe, le jour des blagues est majoritairement célébré le 1e avril et est synonyme de farces et de rires. Ses..

Navire de croisière à Noël
Manon Pelletier W. 10 décembre 2021

6 raisons pour passer Noël en croisière

Rêvassez-vous déjà à votre prochain temps des Fêtes ? Plusieurs s’imaginent aisément se prélasser sur les ponts d’un navire à savourer les splendeurs..